🕵️‍♀️Le 11 avril 1940, un espion français, infiltré auprès des allemands, se voit confier, à Bruxelles, un poste émetteur de TSF. Il dévoile alors aux services français le fonctionnement des postes de TSF des espions allemands.
Alors, comment ça marche ?
L’appareil est dissimulé ds 1 valise en cuir de 60 x 40 cm. A l’intérieur, 2 parties : une boite d’alimentation (à brancher sur le courant de ville) et une boite d’émission. 2 antennes de 13 mètres sont également repliées à l’intérieur et doivent être déployées pour émettre.
Pour mettre en fonctionnement le poste il faut tt brancher comme c’est indiqué et amener le condensateur d’émission à la bonne graduation pr obtenir la bonne longueur d’onde. Ensuite il s’agit de transmettre le message secret. Alors là, ça rigole plus.
Il faut d’abord émettre un indicatif : 3 lettres d’appel qui changent quotidiennement selon le procédé suivant : vous prenez le roman Coureur de dot de H.J. Magog édité par les éditions des loisirs à Paris… 
Ensuite, suivant si le jour qu’il est, vous obtenez un numéro de page (voir illustration), par exemple le 12 avril c’est la page 212. Puis sur cette page il faut relever verticalement de haut en bas la première lettre des 3 premières lignes. Voilà vous avez l’indicatif du jour.
On peut maintenant chiffrer son message. Pour cela vs avez besoin d’1grille. Vs écrivez votre message horizontalement ds la grille, une lettre par case en séparant chaque mot par un X. Dans les cases noires on inscrit une lettre au hasard. Les chiffres s’écrivent en lettres.
Une fois ceci fait, reprenez la grille et, verticalement, relevez les lettres de haut en bas en commençant par la colonne qui porte le numéro du numéro du jour du mois et avancez jusqu’à la colonne 16 si on est dans la première quinzaine ou jusqu’à 32 si on est dans la 2e.
Puis reprenez à partir de la 1 ou de la 17 pour finir toutes les colonnes. Transmettez par groupe de 5 lettres entrecoupés de 8 points.
A la fin vs transmettez AR puis SR. Vous attendez 8 mn et vous recommencez tout. Puis, pour terminer, vous transmettez SKK. Voilà c’est bon, vous êtes un vrai espion !
Bien sûr pour écrire tout cela vous utilisez le Morse.
Suivant la qualité du message, vous alliez recevoir 1 carte postale. « Amitiés » (tout court) si le message est bien reçu… 
« Amitiés Paul », si le message est passablement reçu.
« Amitiés Marcel », si ça ne va pas du tout.
Dans les deux derniers cas, il faut aller reprendre des cours à l’Ambassade d’Allemagne.

Source : Service historique de la défense, GR 7 NN 2845 @DeHistorique
Publié d’abord sur twitter : https://twitter.com/Simmmbull/status/1284829648560492544

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *